Programme 2018/19 > Langue et culture, des obstacles à la santé ?

Coordinatrice : Judith Henrion (Médecins du monde)

en collaboration avec Cultures et Santé (www.cultures-sante.be

Intervenants:

Judith Henrion est référente en promotion de la santé, formatrice chez Médecins du Monde Bruxelles et médecin généraliste en planning familial. Elle est chargée de différents projets participatifs incluant les bénéficiaires, destinés à améliorer les services de soins de santé. Ses travaux actuels portent sur les pratiques individuelles d’empowerment dans les soins de santé (notamment la démarche de counseling et les approches transculturelles), l’accès aux soins de santé et ses différents déterminants et comment intégrer une approche de promotion de santé dans la pratique médicale.

Alexia Brumagne et Maïté Cuvelier, chargées de projets et formatrices à Cultures&Santé asbl. Association de promotion de la santé visant la réduction des inégalités sociales de santé, Cultures&Santé met en œuvre et soutient plus spécifiquement des actions à destination des personnes vivant dans des contextes où les inégalités sociales se font particulièrement sentir (parmi elles les migrants). De par son offre (formations, sensibilisations, documentation, outils pédagogiques…), l’association vient en soutien aux professionnels sur des thématiques telles que la promotion de la santé et les inégalités sociales de santé, les compétences transculturelles et la littératie en santé.

 

Workshop de 3h sous forme d’ateliers participatifs

 A travers différents supports (vidéo, sous-groupes de réflexion, jeux, …), l'objectif de cet atelier interactif est d' amener les participants à :

  • Identifier les barrières d’accès à la santé et aux soins liées à la langue et la culture autant au niveau du fonctionnement des institutions qu’à l’échelle individuelle (pour les travailleurs et les bénéficiaires)
  • ­Se questionner sur les barrières liées à la communication, et sur la place et le rôle de l’interprète
  • Dégager ensemble des pistes d’actions pratiques à l’échelle individuelle ou institutionnelle pour surpasser ces barrières.

 Le but est que les pistes dégagées puissent servir de ‘bonnes pratiques théoriques’ à appliquer dans les institutions, mais aussi à l’échelle personnelle pour chaque participant quelle que soit sa profession.

 

Personnes connectées : 1 Flux RSS